Début octobre nous sommes allés passer une après-midi avec les copains à la cueillette. Après le rush de la rentrée, j’avais hâte de profiter de l’été indien. Cette période au début de l’automne pendant laquelle le climat est agréable. C’est à dire ni trop chaud, ni trop humide et les journées ne sont pas trop longues.

La cueillette une bonne occasion de passer une journée d’automne champêtre

Plus je prends de l’âge plus je trouve que l’automne, est une saison revivifiante. L’énergie de la rentrée des classes, qui autrefois me contrariait, nourris maintenant ma créativité. Et puis lorsque la nature revêt sa robe jaune et orangé je suis émerveillée.

Je me suis donc décidé en cette rentrée scolaire de programmer quelques sorties “Nature” pour mes enfants. Il faut savoir que j’ai trois enfants d’âge rapprochés, ils ont respectivement 5 ans, 3 ans et 8 mois (nous sommes en 2018  à l’heure où je t’écris).

Sortir avec trois enfants en bas âge pour moi c’est stressant.

Dans ma tête, j’ai l’impression d’avoir une dizaine de paramètres à valider avant de pouvoir quitter la maison. Entre autre que tout le monde soit propre, ait mangé, soit allé au WC et soit habillé selon la température. Sans parler de bébé qui va forcément gâter sa couche au moment de partir.

Il faut aussi que la maison soit rangée, la vaisselle faite, le repas du soir prêt, la lessive étendue. En bref je suis déjà fatiguée avant même d’avoir mis le pied dehors. Au final on ne va pas beaucoup plus loin que le square.

Mais les enfants grandissent, mon fils a 5 ans et je veux qu’il ait un contact régulier avec la nature. J’aimerai qu’il sache comment poussent les fruits et légumes, qu’il touche la terre.

C’est pourquoi j’ai été enjouée lorsqu’une “maman-copine” de l’école (franchement les mamans copine de l’école sont les meilleures )  a lancé l’idée de la sortie à la cueillette pour profiter d’un mercredi ensoleillé.

J’ai tout de suite accepté,  sachant que le fait de ne pas y aller seule me motiverait à partir tôt, et à mieux m’organiser. Nous avons choisi de passer l’après-midi à la cueillette de Campans, et de faire un petit pic-nic informel avant, car celle-ci n’ouvre qu’a 14H.

cueillette

Préparer un pic-nic en deux temps trois mouvements

Pour cet après-midi cueillette le but du pic-nic était de se nourrir, pas de manger un repas gourmand. J’ai donc filé à la supérette la veille pour choper :

  • Un paquet de chips
  • Des tomates cerises
  • Du fromage en tranches
  • Du jambon de dinde

J’ai sorti mon super sac isotherme de chez Action, et j’y ai glissé le tout ainsi que nos gourdes avec de l’eau.

Le matin en partant je suis passé prendre une baguette à la boulangerie et j’ai fait les sandwiches sur place pendant que les enfants mangeait les chips.

Easy! Franchement je suis trop fier de moi les petits ont mangé tranquillement et en plus le fromage en tranches que j’ai choisi, du cheddar aux oignons confit était excellent.

Pour le goûter nous avions décidé  de manger les fruits que nous allions cueillir.

Comment habiller les enfants pour la cueillette

Il faut savoir que j’aime la mode, j’aime voir mes enfants bien habillés. Mais j’ai bien compris que le plus important pour eux c’est d’être à l’aise dans ce qu’il porte et de pouvoir se salir sans que maman leur tombe dessus.

Pour la cueillette j’ai donc opté pour les vêtements “du parc” c’est à dire jogging basket en moyen état. Le but c’est vraiment qu’ils puissent s’amuser, toucher la terre, se rouler dedans s’ils le veulent donc inutile de s’endimancher.

Un petit récapitulatif de notre journée à la cueillette

Inutile de se presser, tu prends ta brouette et tu cueilles

A l’ouverture de la cueillette, nous pouvons prendre une brouette et des sacs en plastique vide. J’ai fait le choix de prendre la poussette pour le dernier ce qui n’était pas très pratique. Si tu te rends à la cueillette avec bébé je te conseille de prendre une écharpe de portage ou un porte-bébé (physiologique bien sur) .

Heureusement nous étions plusieurs maman, nous avons pris une brouette partagée et quelques sacs chacune.  Le but n’étant pas de faire ses courses même si chacune avait une petite idée en tête de ce qu’elle voulait.

A l’entrée de la cueillette il y a un plan qui t’explique où se situe chaque  produit, ainsi que les tarifs au kilos.

Soit tu comprends, soit tu es comme moi et tu ne comprends rien au plan.  Et bas tu y vas à l’aveuglette. Pour tout te dire, je n’ai absolument pas réussi à me repérer dans l’espace. Mais on a circulé le long des allées sans se stressé et on est passé dans à peu prés tous les rayons. Oui j’ai dis “rayon”,  ok ce n’est pas le bon mot, j’aurais peut être du dire ” vergers ” ?

D’ailleurs les rayons étaient un peu vide, je ne sais pas si c’était le fait que l’on soit entre deux saisons, ou le verger qui est mal entretenu mais j’ai été un peu déçue. Il n’y avait que des pommes et des salades bonnes à cueillir, on a trouvé quelques tomates rescapées mais, le reste, était soit pourri, soit pas mûre. Pas de poivrons, pas de carottes, pas d’herbes aromatiques.

Les enfants ont tout de même bien profité de l’espace. Ils ont pu cueillir des pommes, des salades et des tomates et surtout découvrir comment poussaient certains fruits et légumes.  C’était un moment d’échange et de transmission. Même si je n’ai pas trop la main verte, j’ai pu répondre aux quelques questions de mes enfants et leur montrer comment choisir, comment cueillir ( il y a un panneau d’indication pour chaque fruit ou légume).

Une fois que tu as fini ta cueillette, tu passes à la caisse

Après avoir fait une petite pause goûter (finalement chacune a sorti son paquet de gâteau #teammaman toujours des goûters dans le sac) et le tour des différents espaces de fruits et légumes, nous avons décidé qu’il était l’heure de rentrer vers 16h30 / 17H.

Rentrer signifie déjà retourner vers l’entrée, passer à la caisse, emmener la troupe au WC, installer tout le monde dans la voiture et enfin prendre la route. Compte minimum 20 min.  Mais pas de stress (y a point S..  sorry!! ).

L’astuce si tu n’as pas pu cueillir grand chose c’est de te servir à l’entrée. Il y a un certains nombre de produits que je suppose cueillis sur place (j’ai un doute pour les patates douces..) disponible comme chez le primeur.

Enfin après ton passage en caisse, tu peux aller voir les animaux qui se situe dans une mini ferme à l’entrée du parking (à voir s’il y en a dans toutes les cueillettes). Cela te fait un petit sas de décompression pour les petits avant de reprendre la route.

 

cueillette

5 conseils pour aller à la cueillette sans se prendre la tête

Franchement j’ai été ravie de cette journée à la cueillette avec les enfants. Nous avons bien profiter du soleil, ils se sont bien amusés. Ils ont aimé être au contact de la nature. Voici mes quelques conseils pour que tu puisses toi aussi apprécier ta journée  à la cueillette.

  1. Vérifie les horaires de ta cueillette, cela paraît anodin mais certaines ferment entre 12h et 14H. Ici tu trouveras une liste des lieux de cueillettes “chapeaux de paille“.
  2. Prévoit ton pic-nic, ou ton goûter, il est interdit de consommer les produits avant d’être passé en caisse. Cela t’évitera donc les aller retour à la caisse
  3. Prends de l’eau, marcher sous le soleil ça donne soif.
  4. Evite de prendre ta poussette, surtout si c’est une petite poussette canne citadine. Les chemins ne sont pas adaptés. Privilégie une écharpe de portage.
  5. Choisi une cueillette éloignés des aéroports. C’est anodin mais nous étions proche de l’aéroport de Roissy. C’était sympa de voir les avions décoller et atterrir, mais niveau pollution sonore et qualité de l’air c’est pas terrible.

 

Es-tu une adepte de la cueillette ? Quelles sont tes petites astuces pour une journée cueillette sans stress ?

 

Recent Posts

Leave a Comment

Télécharge gratuitement
ton guide avec 50 conseils pour :

  1. Être reconnaissante
  2. S'organiser
  3. Découvrir la pleine conscience
  4. ​Se détendre
  5. Retrouver son calme
Télécharge maintenant
Je change maintenant
activité noel