Maternage et mauvaises habitudes
Maternage et mauvaises habitudes

Maternage et mauvaises habitudes: pourquoi les éviter ?

Je fais du maternage, je fais du cododo : ai-je donné de mauvaises habitudes à mes enfants ?

Honte sur moi : ma fille a plus de six mois et je l’allaite encore.Honte sur moi : mon fils aime que je le berce lorsqu’il s’endort. J’ai donné, par mon maternage, des mauvaises habitudes à mes enfants..et alors?

Bon je m’arrête là, l’objectif de cet article n’est pas de vous racontez ma vie, mais de vous parler mauvaises habitudes de maternage.

Le maternage est souvent synonyme de mauvaises habitudes, je ne parle pas uniquement de maternage proximal.

Ton bébé ne s’endort que dans les bras alors que tu le berces ou que tu danses la tarentelle ( que ceux qui connaissent la tarentelle laisse un commentaire il faut que l’on crée un groupe!) et tu subis constamment les critiques  de ton entourage. Ta mère, ta belle-mère, tes tantes, la voisine chacun y va de sa théorie : tu lui donnes de mauvaises habitudes, il va finir capricieux il ne voudra plus te lâcher…Et la tu culpabilises. Tu es entrain de fabriquer un monstre : collant, capricieux, accro aux bras!! Honte sur toi ma chérie Honte sur toi!!

Bon soyons sérieux est ce que cela les concerne? Of course not!

Aujourd’hui je vais te donner un conseil très précieux que tu devra garder en tête et mettre en application aussi souvent que possible.

Mais d’abord remettons les éléments dans leur contexte : il y a le bébé, les parents et les autres.

 

Maternage et mauvaises habitudes

Tu sais ce qui est bon pour ton bébé, le papa est là pour confirmer ou proposer autre chose, les autres peuvent donner des conseils bien-sur mais surtout pas critiquer tes choix.

Et plus tu auras l’air d’hésiter par rapport à tes choix plus il sera facile pour “les autres” de venir ébranler le peu de confiance que tu as en ton nouveau rôle de mère et remettre en question tout ce que tu as accomplit.

[mk_blockquote style=”quote-style” font_family=”none” text_size=”12″ align=”left”]

Exemple: A la maternité les sages-femmes ainsi que tout le personnel médical préconise ( euh pardon t’oblige) à faire dormir ton bébé sur le dos.
Arrivée à la maison bébé ne dort bien que sur le ventre. Au fil des visites, les autres te rappellent qu’il est préconisé de mettre bébé sur le dos pour dormir. Personne ne saura te dire pourquoi mais il faut le faire sinon il y a un risque de Mort Subite du Nourrisson (MSN).  Le point Godwin de la maternité.
[/mk_blockquote]
S’en suit un sérieux dilemme:

  • Soit tu fais dormir bébé sur le dos, mais s’il n’aime il ne dormira pas, et tu ne dormiras pas
  • Soit tu laisses dormir bébé sur le ventre, mais il risque de mourir par ta faute car tu ne respectes pas les préconisation de la maternité, donc tu vas passer la nuit à le surveiller et tu ne dormiras pas.

Quoi qu’il en soit c’est gâté tu ne dormiras plus!!

Le lien entre maternage et mauvaises habitudes est un mythe : laisse faire ton instinct

Il faut que tu saches qu’être maman, c’est avoir l’instinct maternel. Ta relation, privilégiée, unique avec ton bébé va te guider vers ce qui est le meilleur pour lui. De nos jours tout à été standardisé : les maisons, les vêtement, même les fruits et légumes sont tous pareil ( beau, brillant et sans saveur on en reparlera 😉 )… On en perd notre spontanéité!!

Les nouveaux-nés eux sont spontanés et peu réfléchis. En générale si ton bébé à un besoin, il  réclame. Ton rôle en tant que mère est de répondre à ce besoin de sorte que toi et ton bébé soyez satisfait à court terme (c’est valable également pour le papa) avec pour objectif sur le long terme de construire un adulte équilibré. C’est ce que j’appelle le maternage.

Malheureusement on voudrait que les bébés soit tous les semblables et se comporte de la même manière. Attention je ne parle pas de développement psychomoteur mais bien de comportement.Tu comprends donc bien qu’il  ne s’agit pas de satisfaire les “autres” bien au contraire!

Je vais te donner le secret de ma force. Celle qui m’a permis d’assumer mon désir d’accouchement à domicile, celle qui m’a permis d’allaiter mes enfants exclusivement pendant  plus de 6 mois ( mais donne lui un biberon il a faiiiim), celle qui me permet d’avancer au quotidien et d’assumer tous les choix que je fais pour mes enfants. Et qui me permet d’accueillir toutes les critiques avec sérénité.

L’information la clés de la confiance en soi

Il faut que tu t’informes. Ne laisses pas les autres, et peu importe qui sont ils, t’imposer leurs choix de vie.J’ai confiance en moi car je sais ce que je fais et pourquoi je le fais
La seule manière de valider tes choix c’est d’être informée sur les risques et les bienfaits de ceux-ci. Quand tu es confrontée à un sujet controversé et que tu n’es pas confiante face à ton choix; suit la démarche suivante :

Dans tes recherches si tu tombes sur des zones d’ombres renseigne toi au maximum sur celles-ci. A la fin de tes recherches tu dois être capable de choisir la solution qui vous conviendra le mieux (à toi, au papa et à bébé). Le fait d’avoir connaissance des risques et des bienfaits de tes choix renforcera ta confiance en toi mais également ta capacité à réagir en cas de pépins.

N’oublies pas aucun choix n’est sans conséquence et personne ne peut te juger sur tes choix.

[mk_blockquote style=”quote-style” font_family=”none” text_size=”12″ align=”left”]Etre parent s’apprend par l’expérimentation. Tu as le droit à l’erreur! Tu ne mets pas ton enfant en danger si tu le fait dormir dans ton lit, ou sur le ventre, tant que tu respectes certaines règles de sécurité qui tiennent du bon sens ( genre ne mets pas ta grosse couette en polaire qui pèse 5 kg sur sa tête ).

[/mk_blockquote]

Laisse toi aller, suis ton instinct, fait toi confiance et pour tout tes choix de vie sujets à débats, fais tes recherches et arme toi des meilleurs arguments pour faire face aux autres et à leurs théories.

[mk_highlight text=”Text” text_color=”#ffffff” bg_color=”#e5ff3d” font_family=”none”] A ton tour, racontes moi dans un commentaire: Comment réagis tu lorsque l’on te fait une critique ( non constructive) sur ta manière d’éduquer tes enfants ?

 

Télécharge gratuitement
ton guide avec 50 conseils pour :

  1. Être reconnaissante
  2. S'organiser
  3. Découvrir la pleine conscience
  4. ​Se détendre
  5. Retrouver son calme
Télécharge maintenant
Je change maintenant