Conseils, motivations , échanges : Rejoins Gratuitement le Club des Mamassitas.
Endométriose

L’endométriose : définition et témoignage #1

L’endométriose toucherait 10% des femmes en France. Pourtant j’ai l’impression que de nombreuses femmes autour de moi en souffrent. Je dirais qu’une femme sur cinq à qui je parle de cycle menstruel m’informe qu’elle souffre d’endométriose ou de symptômes apparenté. Bon ok, ce ne sont pas des statistiques officielles mais je pense que nous n’avons pas idée du nombre de femmes qui souffrent de douleurs intenses voir handicapantes pendant leurs règles, endométriose ou pas. 

C’est d’ailleurs pourquoi j’ai choisi d’aider les femmes à soulager leurs douleurs pelviennes de manière naturelle avec les infusions Relax Mamassita. Il n’y a pas de raison de souffrir autant non ?

Dans cet article je vous dirai tout ce que je sais sur l’endométriose, cette maladie, encore très mal diagnostiquée par les médecins. Par la suite, je laisserai la parole une femme concernée qui a accepté de raconter son histoire avec l’endométriose. 

L’endométriose, ou comment on a fait croire aux femmes qu’elles exagéraient leurs douleurs.

L’endométriose est une maladie encore très méconnue, en moyenne sept ans s’écoulent entre les premières plaintes et le diagnostic. Ce qui signifie que les femmes souffrant de cette maladie devront patienter pendant en moyenne sept ans avant de se voir proposer un traitement plus ou moins à la hauteur des douleurs ressentie. Et que ce passe-t-il pendant ces sept ans ? On minimise leurs douleurs et on les fait passer pour des chochottes. Les médecins, les membres de la famille vont relativiser très rapidement, sous entendant que c’est normal et qu’elles exagèrent un peu. Les femmes vont également intérioriser ces douleurs et parfois éviter d’en parler.

L’endométriose, quelle est l’origine de la maladie?

J’ai longtemps cru que l’endométriose était simplement le fait d’avoir des douleurs plus fortes pendant la période des règles alors qu’en fait c’est une maladie beaucoup plus complexe.

Qu’est-ce que l’endomètre ?

Endométriose

L’endomètre est le nom du tissu qui tapisse l’utérus. A chaque cycle menstruel, ce tissu s’épaissit en vue d’accueillir une grossesse. S’il n’y a pas de grossesse ce tissu se désagrège et saigne. Ce sont les règles.

En générale, il y a toujours des cellules qui au lieu de descendre dans le flux sanguin, remonte dans l’abdomen. Jusque là, tout va bien, les cellules qui remontent seront détruites par le système immunitaire.

Sauf que parfois, il y a une défaillance et les cellules ne sont pas détruites. Elles s’accrochent alors aux ovaires, sur les intestins ou d’autres tissus du bassin entrainant des lésions, des kystes etc.

C’est la base du problème, car ces tissus sont sensibles aux hormones. La modification des hormones pendant les règles va entrainer une inflammation responsable des douleurs intenses que subissent ces femmes.

Vous trouverez plus d’informations sur l’endométriose, ses symptômes et la prise en charge sur le site endofrance.org

Témoignage  Endométriose #1

Je laisse maintenant la parole à notre anonyme pour ce premier témoignage sur l’endométriose

Si tu souhaites faire un témoignage, tu peux me l’envoyer sur [email protected]

Je ne me confie pas à n’importe qui sur ma vie intime mais cette fois-ci, j’ai fait confiance à la meilleure au vu de son contenu complètement en accord avec mon vécu, que ce soient ses infusions pour se détresser et s’apaiser lors de son cycle menstruel ou encore ses publications 100% féminines.

 

Non. Avoir mal pendant ces règles ce n’est pas normal !

 

On m’avait dit absolument TOUT le contraire jusqu’à ma 1ère opération. Mes règles ont toujours été un calvaire : douleurs insoutenables, je marchais le dos courbé, je dormais recroquevillée, et surtout n’allais jamais en cours le 1er jour.

2016 : A 15 ans pour des douleurs atroces, (à l’époque je ne savais même pas où  situer ma douleur), on m’a opéré. Une torsion de l’ovaire à cause d’un kyste, c’est ça, qui aurait pu me valoir mon ovaire.

-On m’emmène aux urgences, j’ai peur, je ne comprends pas ce qui se passe. On me fait des échographies, (moi qui n’avais vu cette machine que dans les films), on me pose des questions : Avez-vous déjà eu des rapports sexuels ? Vous êtes enceinte ? Vous prenez la pilule ?

Pour moi ces discussions étaient anodines ; ensuite j’entends : Il faut l’emmener à l’Hôpital Necker, il faut l’opérer.  Une fois là-bas, j’angoisse, on ne prend pas au sérieux mes douleurs (comme d’habitude). On me dit que c’est normal d’avoir mal et on me fait patienter des heures alors que je devrais être opérée en urgence. Il a fallu  que je vomisse mon goûter pour que ça les alerte enfin.

Diagnostic : Torsion de l’ovaire, j’aurais pu perdre mon ovaire. Il faut savoir que la douleur est comparable à un coup de poignard dans le bas-ventre ou à de très fortes contractions. Je décide de ne pas prendre la pilule, par peur des rumeurs que j’avais entendues sur cela.

2018 : année de mon baccalauréat, 17 ans, 2ème opération.

Diagnostic : Kyste endométriosique posé sur mon ovaire.

En plein Centre Commercial Châtelet-Les-Halles, des douleurs me prennent soudainement. Je suis bloquée, je marche le dos courbé et je rentre difficilement chez moi. Lorsque j’urine, j’ai l’impression que l’on m’arrache mon ovaire et je me mets à crier et à pleurer.

Rebelote : Urgences + Hôpital + Opération. Dieu merci, je n’ai perdu aucun de mes ovaires, mais j’ai été obligée de prendre la pilule. Les douleurs préopératoires ont été atroces, pour les deux opérations. On a l’impression que quelque chose se déchire en nous.

2019 – 2020 : Je suis allée voir un spécialiste à Pointgyn pour l’endométriose et j’ai su, récemment, que le kyste de ma 2ème opération était endométriosique. Du haut de mes 19 ans, j’ai très peu d’endométriose dans l’ovaire droite, je prends la pilule en continue pour reposer mes ovaires, redoutant le jour où je me marierais et souhaiterais avoir des enfants. J’ai vécu et je vis dans une crainte comme beaucoup d’autres femmes: Peur d’avoir ses règles, peur d’avoir des rapports sexuels, peur de prendre la pilule, peur de faire d’autres opérations, peur de ne pas avoir des enfants, …

Mes Ovaires et Moi sommes au repos depuis 6 mois, je suis « tranquille » car je n’ai plus mes règles mais je suis quand même craintive. Je crains de prendre la pilule pendant trop longtemps…

 

Quelques conseils:

  •  Si vous avez mal pendant vos règles, parlez-en.
  •  Allez voir des gynécologues et si vous avez peur, priorisez les sages-femmes (la mienne c’est un amour).
  •  Renseignez-vous sur l’endométriose et lisez des témoignages, ça rassure 
  •  Prenez au sérieux les symptômes si vous en avez et je vous conseille les spécialistes à Pointgyn : endométriose, fertilité, …
  •  Ne prenez pas en compte tout ce que vous lisez sur internet, ce n’est pas forcément votre cas !

R.

 

Zeen Social Icons

Réserve ta consultation

Télécharge gratuitement
ton guide avec 50 conseils pour :

  1. Être reconnaissante
  2. S'organiser
  3. Découvrir la pleine conscience
  4. ​Se détendre
  5. Retrouver son calme
Télécharge maintenant
Je change maintenant